7- Que peut-on dire à un homme s’il insiste pour avoir des rapports quand on

n’en à pas envie ?

Que le désir et le plaisir sont des choses tellement importantes qu’elle ne peuvent se partage qu’avec l’assentiment, le consentement des deux partenaires. Qu’une autre fois qui sait !

8- Un homme peut-il feindre de jouir ?

Oui, mais plus difficilement qu’une femme, puisque la présence ou l’absence d’érection est un signe important de la jouissance.

9- Peut-on faire l’amour quand on à ses règles ?

Oui, si cela convient aux deux partenaires. Tout dépend comment chacun vit ce moment. Il faut se rappeler cependant qu’il y a un risque maximum de transmission d’IST et d’MST s’il n’y à pas de préservatif.

10- Une fille peut-elle feindre un orgasme ?

Oui, mais elle n’a rien à gagner à le faire. Il est préférable qu’elle exprime son ressenti de la façon la plus honnête possible, de manière à ce que le jeune homme ou la jeune femme puisse l’aider à parvenir à l’orgasme.

11- Pourquoi tombons-nous amoureux ?

Chacun porte en soi un grand besoin d’aimer et d’être aimé. Pendant l’enfance, on se forge un schéma de femme ou d’homme imaginaire, rêvé… et le jour où on le rencontre, l’alchimie se produit, sans que l’on y prenne garde.

12- Est-il normal d’être attiré par quelqu’un d’autre quand on est déjà en couple ?

Dans le domaine des sentiments humains, il n’y a pas de normalité.

Il peut arriver qu’un homme ou une femme qui vivent en couple éprouve de l’attirance pour quelqu’un d’autre. L’important, c’est de réfléchir à ce que l’on souhaite vivre et à la façon dont on va gérer ses choix. Alors qu’est-ce qu’aimer et s’engager avec quelqu’un ?

C’est peut-être dire non à tous les autres possibles. C’est aussi avec le temps apprendre à connaître ses limites réciproques. C’est-à-dire devenir plus réaliste ; ou pas si c’est plus fort que soit, mais en réaliser alors certaines conséquences.

13- Est-ce mal de na pas toujours accepter que l’autre essaie de nous changer, “de nous modeler à sa façon” ?

Il est important de faire ce que l’on appelle quelques “concessions” pour que l’autre trouve se place et puisse exister dans sa différence. L’amour de l’autre nous transforme, en principe “en mieux”. Mais vouloir “modeler” l’autre pour l’adapter à nos propres désirs, nos propres rêves… est tout à fait négatif et ne durera qu’un temps.

Aimer, c’est grandir avec l’autre.

Category
Tags

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.